Juin 2014, dans les couloirs du centre de rééducation de Bourbonne-les-Bains, Amélie, 15 ans, croise Samantha, férue d’agility… La belle histoire est en marche.
Priorité aux soins, Amélie Balland souffrant d’hémiparésie se construit entre les séances de kiné et d’orthophonie : « Enfant, je marchais sur la pointe du pied. Aujourd’hui, j’ai un bon équilibre, je suis plutôt satisfaite de la récupération de ma jambe. »
La scolarité de l’enfant handicapé n’a rien d’un long fleuve tranquille : « Primaire à Neuilly jusqu’au CM1, CM2 à Rolampont, collège des Franchises sans AVS… La galère ! 5e au collège du Sacré Cœur, la directrice et les professeurs ont su adapter le planning en fonction de mes hospitalisations et de mes séances de rééducation. Ensuite le lycée n’a pas joué le jeu, j’ai énormément perdu en motricité au niveau de ma main, ma mère a donc pris la décision de me déscolariser. Je me suis inscrite au Cned. »
Dans les couloirs du centre de rééducation de Bourbonne-les-Bains, Amélie croise Samantha Thibaut, passionnée de sports canins. L’adolescente accroche et s’imagine sur les concours d’agility : « Mes parents étaient totalement contre mais ils ont compris que ce n’était pas un caprice. Octobre 2016, je suis allée chercher une petite femelle, Cavalier King Charles, à l’élevage des Féeries du Valdonne à Hûmes… Ainsi, Milady est entrée dans ma vie. »

En osmose

Sauts, pneus, tunnels… Milady donne le meilleur sur les obstacles installés sur la pelouse de la propriété familiale de Bannes. Déjà, entre Amélie et Milady, une belle complicité s’installe : « C’est la plus belle chose qui me soit arrivée. J’ai pris goût au sport, je suis inscrite à la salle de sports de Langres. J’utilisais mes membres droits sans m’en rendre compte et cela m’a beaucoup apporté. »
Septembre 2017, les deux inséparables rejoignent le Club Canin de Chaumont-Choignes : « Dès les premiers entraînements, Amélie s’est montrée très motivée. On a, tout particulièrement, travaillé son côté faible. Aujourd’hui, Amélie donne généreusement de sa personne sur les manifestations du club », rapporte Cindy Schmitt.

Les résultats s’enchaînent

Le Creusot, mars 2019 : un premier concours en catégorie H4 A (H4 : Handicapé moteur, A : Chien de petite taille) : Amélie s’impose tout en maîtrise. Chapeau pour une première participation !
Lamotte-Beuvron (août 2019) : Amélie et Milady décrochent le titre au championnat de France de race Cavalier King Charles en catégorie H4A.
Besançon, Montbard, Chaumont, Arc-les-Gray… Le joyeux tandem enchaîne une vingtaine de concours et s’invite à la finale du Grand Prix de France à Orléans : « J’avais tout donné au premier jour. Le lendemain, le handicap s’est fait plus présent. On termine 3e… Inoubliable ! »
Aujourd’hui, pour optimiser ses chances d’intégrer l’équipe de France Handi, Amélie enchaîne les entraînements à Choignes, Leffonds et Fontenelle (21) : « L’agility me donne l’envie d’avancer, je suis plus motivée pour ma rééducation. Depuis l’agility, je me sens comme les autres. »

De notre correspondant Serge Borne