Voilà une nouvelle qui va enchanter certains et faire déchanter d’autres. A partir du 1er janvier 2016, les règles du commerce de chiens et de chats sont renforcées. Une mesure prise «pour garantir la santé, le bien-être et la traçabilité de la filière», explique le texte du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt. Dorénavant on ne pourra plus vendre une portée comme cela. «Les éleveurs et établissements de vente sont les seuls autorisés.» Pour pouvoir vendre un animal il faudra être déclaré à la Chambre de l’agriculture et donc avoir un numéro de Siren ; disposer des connaissances et compétences requises ; disposer de locaux conformes aux règles sanitaires et de protection animale ; et les animaux vendus devront être identifiés et âgés de plus de 8 semaines.