Depuis toujours, l’animal est source d’inspiration pour Claire Mongeot. Aujourd’hui, Claire s’investit, corps et âme, au sein de l’association bourguignonne Ani’nomade.

Née à Chaumont en 1983, Claire Mongeot, fille d’agriculteur, grandit à Courcelles-sur-Aujon : « J’ai toujours pris plaisir à accompagner mon
père sur l’exploitation, il m’a transmis sa passion. Enfant, j’ai logé des lapereaux dans ma table de nuit pour les élever au biberon. »
Dans un village où il n’y avait personne de son âge, Claire trouve refuge auprès des animaux : « L’animal a toujours été pour moi une source d’épanouissement. Je montais mon poney pour des balades interminables. »
En 2006, à 23 ans, elle ne se reconnaît pas dans le système éducatif traditionnel et s’en va s’instruire de par le monde : « Le cursus “ordinaire” ne me convenait pas, j’ai donc commencé à prendre des leçons de vie en parcourant le monde. »
Dans un bar à Londres, dans un ranch en Australie, dans une ferme au Costa Rica…. Claire enchaîne les emplois alimentaires : « Au Costa Rica, j’ai découvert la médiation animale… Ce fut une révélation, je suis rentrée en France avec MON projet. »
Claire pose ses valises et concentre sa belle énergie vers la formation : BPJEPS, formation en zoothérapie, VAE éducatrice spécialisée, DU relation homme animal et CAFDES (certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale).
En 2010, Claire accueille les premiers animaux… Ani’nomade est née : « J’ai commencé, sans un centime, avec un lapin, un cochon d’Inde et un chiot. Je réalisais mes premières activités en prenant les bus de ville. Avec le recul c’était une vraie galère ! »
Poules, tourterelles, rats, écureuils, souris, hamsters, gerbilles, chinchillas, lapins, cochons d’Inde, alpagas, chèvres, poneys, wallabys, chiens, chats… Aujourd’hui, Ani’nomade propose des activités thérapeutiques, des activités de loisirs, de l’éveil des sens et de la formation à la médiation animale : « Nous ne sommes pas
dans une ferme traditionnelle… La paille est renouvelée chaque jour, tout est désinfecté. Chaque semaine, un vétérinaire ausculte les animaux. »
Deux fois par semaine, l’association réalise une séance de zoothérapie auprès d’enfants atteints de cancer au service hémato du CHU de Dijon : « La zoothérapie est une animation qui permet de maintenir ou améliorer un bien-être physique, mental et social… Ani’nomade distribue du bonheur à 4 pattes ! »

De notre correspondant Serge Borne

Ani’Nomade en chiffres

350 m2 de structure, 4 hectares de terrain (Plombières-lès-Dijon).

105 animaux.

6 salariés et 75 bénévoles.

1 800 interventions par an.