Une vingtaine de personnes ont participé à cette réunion où les opérations de trappage ont été expliquées.

Après avoir conventionné avec la commune, l’association Les 4 pattes au pays des 4 lacs a organisé, mercredi 27 novembre, une réunion publique avec les habitants de Champigny-lès-Langres. L’occasion pour chacun de poser toutes les questions aux responsables de l’association sur le trappage des chats.

Présente pour cette réunion publique, Marjorie Gauthier, la présidente des 4 pattes au Pays des 4 lacs, a débuté cette rencontre avec la vingtaine d’habitants de Champigny venus à la salle des fêtes en expliquant ce que fait tout au long de l’année l’association vis-à-vis des chats errants.
« La première des choses à savoir, c’est que nous sommes opposés à l’euthanasie et que notre priorité est de faire le maximum pour sauver les chats que nous récupérons. » C’est ainsi que Marjorie Gauthier a défini l’état d’esprit que l’association qu’elle préside et qui va réaliser au mois de décembre sa première opération de trappage de chats à Champigny-lès-Langres, dans le cadre de la convention signée avec la commune. L’organisation des jours de trappage donnée, les membres des 4 pattes au Pays des 4 lacs ont expliqué leur manière de procéder une fois les chats attrapés.

Les chats remis sur site

Détaillant leur manière de procéder avec les chats trappés lors de leurs opérations, Marjorie Gauthier a expliqué que « l’association s’occupe des chats et en premier lieu regarde s’ils sont identifiés afin de les ramener à leurs propriétaires si jamais ils avaient pas hasard été trappés ». La présidente de l’association a ensuite souligné que les animaux non identifiables étaient ensuite amenés chez le vétérinaire puis « après une période de huit jours minimum ils sont ramenés sur les lieux où ils ont été attrapés ».
En effet, l’association, comme l’ont expliqué leurs membres présents jeudi à Champigny, n’auront pas la possibilité de mettre les chats errants à l’adoption « même s’ils sont très sociables ». Les actions de l’association permettront d’avoir une vue plus précise du nombre de chats errants sur la commune. « Les chiffres qui nous sont donnés par les personnes qui nourrissent les chats ne sont pas forcément juste puisqu’un animal peut tout à fait manger à plusieurs endroits donc être compté plusieurs fois », a indiqué Marjorie Gauthier.
La présidente a souligné que pour la bonne marche de leurs actions, « il convenait de ne pas nourrir les chats errants juste avant la venue de l’association. Sinon nous ne pourrons pas les trapper ». L’autre point sur lequel la présidente des 4 pattes a insisté est la nécessité pour les propriétaires de chats de faire identifier leur animal de compagnie et de faire réaliser une carte attestant de leur possession sur le félin. Les explications données, les membres de l’association ont répondu aux questions des habitants mais ont aussi recueilli les coordonnées des personnes présentes, pour certaines qui nourrissent des chats, afin de les avertir des dates du trappage mais aussi pour leur donner les informations nécessaires en cas de besoin.
Cette réunion a donc permis d’établir le contact entre les 4 pattes et les habitants de Champigny afin que la prolifération féline ne soit pas source de désagréments.

P. G.
p.gaudiot@jhm.fr