Une partie des dix participants du club chaumontais, représenté en nombre cette année.

Le club canin de Chaumont-Choignes a connu une belle réussite, dimanche 15 septembre, au sélectif régional d’agility du Grand Prix de France (jumping canin), organisé par le club canin de l’UJB à Saint-Dizier. Il y a collectionné podiums et sélections.
Une centaine d’équipes de Champagne-Ardenne y participait. Dix chiens et leurs conducteurs du club canin chaumontais étaient présents. A l’issue des deux manches qualificatives, cinq équipes chaumontaises sont montées sur les différents podiums, chacune dans leur catégorie, se sélectionnant ainsi pour la finale nationale du Grand Prix de France qui aura lieu le 30 novembre et le 1er décembre à Lamotte-Beuvron.
Les classés : Cindy Schmitt avec Feeby (shetland), 1ère en master A ; Fabien Flouret avec Lego (kelpie), 2e en Master C ; Emilie Garnier avec Isia (croisé griffon), 1ère en standard B ; Elodie Girardie avec Haika (croisé border), 2e en standard C ; Amélie Balland avec Milady (cavalier king charles), 2e en catégorie handi. C’est le résultat d’un investissement sans failles de la part des membres.

Feeby et son trophée, Shetland de 8 ans, 4 kg et 29 cm au garrot, vainqueur du sélectif régional en Master A, “un grand chien dans un corps de petit”.

Le club de Chaumont propose un à quatre entraînements en agility par semaine aux côtés de moniteurs bénévoles. La section agility est d’ailleurs complète, plus d’une vingtaine de licenciés se partageant les niveaux débutants et plus expérimentés en vue de la préparation à la compétition.

Le club implanté sur la commune de Chamarandes-Choignes a fait d’ailleurs appel à la Ville et l’Agglomération de Chaumont pour un coup de pouce financier dans la réfection de son terrain d’entraînement qui, après 30 années au service des chiens et de l’agility, par tous les temps, a besoin d’un apport de terre et d’un gazonnage. Une réponse est encore attendue.
Cette aide est ardemment espérée pour le confort et la sécurité des licenciés chaumontais.

De notre correspondant Norbert Monzein