Les nichoirs offerts au Cresrel.

Les jeunes de l’Institut médico-éducatif Le Joli coin, à Puellemontier, ont souhaité apporter leur contribution à la préservation de leur environnement direct.
Plusieurs études scientifiques sont venues confirmer les constats réalisés sur le terrain quant à l’effondrement généralisé des oiseaux communs. Conscients que chacun peut agir concrètement, les jeunes de l’Institut médico-éducatif Le Joli coin, à Puellemontier, s’engagent. Durant l’année scolaire, ceux des jeunes ayant choisi de participer à l’option “Nature et environnement” ont ainsi commencé la réalisation d’une quarantaine de nichoirs destinés à des espèces cavernicoles. Une initiative lancée dans le cadre d’un partenariat engagé avec le Centre de réhabilitation et de sauvegarde régional de la faune sauvage (Cresrel) que porte le CPIE du Pays de Soulaines. Mercredi 10 juillet, une première livraison a été effectuée auprès de Vincent Ternois, le responsable du centre de soins qui procédera à la pose de ces nichoirs à la rentrée avec leurs concepteurs. « C’est une collaboration très valorisante et les jeunes étaient fiers de présenter le résultat de leur travail », a souligné Bruno Courteaux, moniteur d’atelier qui assure l’animation de cette option.

Des liens à tisser

Le planning de l’année aura également été particulièrement chargé pour les jeunes qui s’initient à la vannerie sous la houlette de Mireille Perrard. Parmi les nombreux chantiers engagés, le groupe s’est lancé dans la confection de nichoirs en osier qu’ils sont allés offrir à la LPO Champagne-Ardenne.
Directeur de l’association de protection de la nature, Christophe Hervé et une partie de son équipe les ont vivement remerciés ainsi que leur encadrante pour ce don. Visiblement bluffé par l’originalité et le savoir-faire, le responsable s’est engagé à valoriser ces créations en les exposant notamment à l’occasion de la prochaine édition de la Fête de la grue et de la migration du 19 au 27 octobre sur les bords du lac du Der. Les échanges devaient se prolonger autour d’un pot de remerciements durant lequel quelques pistes ont été évoquées pour poursuivre cette belle collaboration qui ne demande qu’à s’intensifier.