Entre le 1er mars et le 30 avril, 13 053 clichés ont été reçus.

Ils en ont vu de toutes les couleurs, et même en noir et blanc, les membres du jury du concours photo de l’Afpan, vendredi 12 et samedi 13 juillet. Ces deux jours ont abouti à sortir du lot la crème du genre sur les 13 053 clichés envoyés entre le 1er mars et le 30 avril par 1 744 concurrents amateurs et professionnels. Un premier écrémage de 80 % des clichés a été effectué par le comité technique, pour raison de trop faible qualité ou erreur de catégorie. Il en restait encore 2 735, répartis en dix catégories pour deux tranches d’âge, les moins et plus de 16 ans. La procédure est la suivante : dans chaque catégorie, quand une photo tape dans l’œil d’un membre du jury, il est invité à manifester son choix pour maintenir en compétition le cliché qu’il souhaite voir dans une nouvelle phase de sélection, tout cela pour arriver à quelques photos au cinquième passage. Chez les mammifères par exemple, 364 présents au départ et 53 seulement pour le deuxième tour.
Les dernières délibérations ont eu lieu samedi soir et les créateurs des photos retenues seront avisés et invités lors du Festival pour la remise des prix.
Les différentes catégories présentées sont : oiseaux sauvages, mammifères sauvages, autres animaux, plantes sauvages, graphisme forme et matière de la nature, paysages naturels, séquences d’images fixes, séquences de courtes vidéos, l’Homme et la nature, images fixes de nature revisitée.

De notre correspondant Philippe Pierson