Une délégation de l’Aera a paradé dans les rues de Montier en avril.

Hier soir (mardi 23 avril), Montier-en-Der recevait une délégation de l’Aera (Association européenne de la route d’Artagnan) pour l’inauguration de cet itinéraire en terre dervoise. Une initiative qui confirme davantage
le caractère équestre de la cité.

D’Artagnan est-il passé à Montier-en-Der ? Nul ne le sait avec certitude même si l’hypothèse qu’il soit venu rendre visite au fils de son ami Jean du Peyrer (lire notre encadré) dans cette petite cité est bien possible. Dans tous les cas, la route qui lui est consacrée, par les soins de l’Association européenne de la route d’Artagnan (Aera), est bien réelle. Reliant Lupiac, son lieu de naissance à Maastricht, lieu de mort, elle fait désormais officiellement escale à Montier-en-Der. Une délégation de l’Aera a fait spécialement le déplacement hier soir (le 23 avril NDLR), proposant ainsi des tours de calèche au public.

Une initiative qui ravit Jean-Jacques Bayer, maire de la commune : « C’est magnifique et cet été, nous réfléchirons à donner une suite à cette route. » Il faut dire que ce circuit européen vient compléter une politique de développement des sentiers équestres sur le secteur, avec la création prochaine de parcours pour randonnées à cheval dans les bois dervois et, par ailleurs, la possible création d’une liaison équestre entre le lac du Der et le lac de la Forêt d’Orient. « Vous vous inscrivez dans notre démarche de déplacement doux », souligne Laurent Gouverneur, président du Syndicat du lac du Der, qui suit ce dossier de très près. Pour sa part, Guy Matras, président du Comité régional du tourisme équestre du Grand Est, se félicite de voir que les mentalités évoluent : « Combien de pistes cyclables ai-je entièrement interdites aux chevaux. Les choses changent ! » Et d’ajouter que l’idée du créateur de cette route est d’en faire une sorte de chemin équestre de Saint-Jacques-de-Compostelle : un itinéraire qu’on peut faire par tronçons et reprendre où on s’était arrêté, des semaines voire des mois plus tard. Avec un aspect spirituel.

Carole Pontier

Mousquetaires en herbe

Pour l’inauguration, les enfants du périscolaire du mardi soir ont revêtu un bel uniforme de mousquetaire, pour un moment spécial, avec des tours en calèche. De quoi ravir les petites et petits Arthur, Timéo, Shirley, Axelle, Arthur, Antoine, Aliya, Emmy et Léo !

D’Arta qui ?

Charles de Batz de Castelmore, plus connu sous le nom de d’Artagnan, était un homme de guerre français, né au début des années 1610 à Lupiac, à côté de Pau, et mort à Maastricht, aux Pays-Bas, en 1673. Très peu d’informations avérées circulent à son sujet. Il fut membre d’une compagnie des mousquetaires.
Au cours de sa carrière, il eut pour commandant Jean Armand du Peyrer, comte de Troisvilles et capitaine des mousquetaires du roi. Son fils, Armand Jean du Peyrer, fut abbé commanditaire de Montier-en-Der.