C’est avec beaucoup de fierté que les enfants ont présenté leur jeu à leur famille.

Melody, Hussein, Aymeric et Furkan, 9 ans, ont présenté à leurs parents le jeu de société qu’ils ont inventé et fabriqué dans le cadre du Programme de réussite éducative (PRE). Un jeu dans lequel des pandas défendent les abeilles contre les pesticides, “Sauvons les abeilles”.

Ils ont 36 ans à eux quatre et ils sont désormais auteur de jeu. Melody, Furkan, Aymeric et Hussein, ont en effet créé de toute pièce un jeu de société dans le cadre du Programme de réussite éducative (PRE). Un projet mené tout au long de cette année scolaire pour lequel les enfants se sont totalement investis, démontrant ainsi différentes aptitudes. « Au début de l’aventure ils étaient six, mais un enfant a quitté l’école, l’autre n’a pas accroché. Mais à quatre ils se sont très bien débrouillé et ont tout fait par eux-mêmes avec le soutien de Thomas Claude des Chats perchés », explique, non sans une certaine fierté Christelle Tuaillon, animatrice-référente PRE. En effet, si le thème de la nature leur était imposé, les enfants se sont emparés du sujet pour inventer une histoire dans laquelle les joueurs doivent défendre les abeilles victimes des pesticides. Comme dans beaucoup de jeu de société, l’histoire est matérialisée sur un plateau de jeu sur lequel les joueurs doivent faire évoluer… des pandas pourfendeurs de pesticides ! Pas sûr que ces enfants sachent que le panda géant est généralement reconnu comme l’emblème de la protection de la nature, pourtant c’est cet animal qui incarne pour eux le héros de leur histoire. « Il est beau et impressionnant alors nous l’avons choisi », explique timidement Melody. Chaque enfant a apporté son grain de sel à ce jeu de société coopératif et collectif qui se joue donc avec un dé, des cartes qui donne des super, voire des ultras, pouvoirs aux joueurs.
Et pourquoi pas une distribution du jeu ?
« Ils ont dessiné chaque élément, que ce soit sur les cartes, sur la boîte de jeu ou le plateau. Ils sont inventé les règles. Je ne suis intervenu que pour leur apporter un support technique. Ce temps passé avec ces enfants a été très fort pour moi tant ils se sont investis dans le projet et le résultat est franchement très bon », a déclaré Thomas Claude, des Chats perchés, aux parents venus découvrir le travail de leurs enfants samedi matin au magasin du centre-ville. Des parents qui ont donc appris les règles de “Sauvons les abeilles” et ont ensuite été invités à faire quelques parties endiablées avec leurs enfants. « Il m’en parlait beaucoup à la maison, surtout les dessins », sourit la maman de Hussein. « Ma fille n’a pas arrêté de nous en parler et elle est tellement fière d’avoir inventé un jeu avec ses camarades ! », ajoute la maman de Melody.
Une fierté partagée par les animateurs du PRE et par Thomas Claude qui a également annoncé avoir soumis le jeu à une société éditrice pour qu’il soit diffusé en grand nombre. « Il y a beaucoup de candidats et peu d’élus, mais ce jeu vaut la peine qu’on le défende. Par conséquent ces quatre enfants sont désormais des auteurs de jeu ! » Une très belle réussite et en attendant, le jeu a été présenté lors de la 4e édition de Ludi’Langres, qui se tenait du 16 au 19 mai à la salle Jean-Favre !

Patricia Charmelot
p.charmelot@jhm.fr