Tim Laman parrain de l’édition 2019, est l’auteur de cette photo choisie pour illustrer l’affiche du Festival cette année. Son image a obtenu le grand prix du prestigieux concours Wildlife photographer of the year. (Photo Tim Laman)

Le Festival de photo de nature de Montier dévoile en avant-première les premiers éléments de la programmation de sa prochaine édition qui se tiendra au mois de novembre. Cette année, c’est la forêt qui sera au centre du Festival.

Après les profondeurs sous-marines et les sommets en 2018, place à la forêt pour cette année. La commission chargée de caler la programmation du festival de Montier vient de se réunir, et les premiers détails de la prochaine édition ont été dévoilés.
C’est donc la forêt qui a été choisie pour constituer le thème central de Montier version­ 2019. La forêt à travers tous les continents. « On va évoquer les grands enjeux écologiques liés à la forêt mais aussi les grandes espèces emblématiques comme l’ours, ou le lynx », confie Maud Potier, salariée de l’Afpan, association organisatrice du festival. Sur le volet ours, justement, Montier accueillera Michel Bassompierre, sculpteur animalier français de renommée internationale, qui présentera une œuvre monumentale au Cosec. Le photographe et vidéaste Rémy Marion doit lui aussi travailler sur le sujet.

Primates et oiseaux de paradis

On connaît également le parrain de cette nouvelle édition. Il s’agira du photographe américain Tim Laman. Ornithologue et journaliste, il est un grand spécialiste des forêts tropicales et c’est lui qui signe l’image choisie pour l’affiche du Festival cette année (voir ci-contre). Il présentera à Montier une exposition extraordinaire sur les oiseaux de paradis ainsi qu’une conférence sur les orangs-outans avec Cheryl Knott, spécialiste internationale de l’espèce (et son épouse).
Autre couple, autre projet, celui de Sabrina et Jean-Michel Krief. Elle est vétérinaire. Il est primatologue. Ce duo français mène un projet photo sur le chimpanzé. La Fondation Nicolas-Hulot pour l’Homme et la Nature est très investie dans les programmes de conservation de Sabrina Krief. Dans ce contexte, il n’est pas exclu que Nicolas Hulot soit du voyage à Montier. Ce qui pourrait faire l’objet d’une grande conférence au Fuseaux à Saint-Dizier.
Montier multiplie les projets collaboratifs et nombre d’entre eux seront présentés au mois de novembre. Exemple, une exposition intitulée “La Beauté des arbres” qui sera présentée au Haras en partenariat avec la Ville de Reims. Une « très grosse » exposition collective avec Cedric Pollet, Stéphane Hette, Olivier Mulhoff, Pascal Striit.
Au chapitre des collaborations, on attend également une exposition montée avec le Muséum d’Histoire naturelle de Paris.

Arbres remarquables de Haute-Marne

L’Afpan est également en contact avec le futur Parc national des forêts de Champagne et Bourgogne et la Maison départementale du tourisme pour réaliser une exposition sur les arbres remarquables de Haute-Marne avec les photographes locaux Pascal Bourguignon et Eric Girardot.

Impossible ici de dérouler toute la programmation du Festival, tant elle est s’annonce dense cette année. On notera quand même la présence renouvelée de Matthieu Ricard, celle de Laurent Gesnin avec un projet­ sur le renard, emblème du festival ou encore Christophe Courteau avec un projet ambitieux sur “La Nature dans la peau” qui devrait se décliner sur plusieurs éditions successives du Festival.

Cette année encore, Montier mettra l’accent­ sur la discussion et les débats et bien sûr sur l’éducation et la sensi­bi­li­sa­tion à l’Environnement­ auprès des plus jeunes, qui est un pan important de sa programmation. Bref, on salive déjà.

Fr. T.