Quand la générosité est plurielle.

Elle s’appelle Online. Elle a 1 an, les yeux doux, la bonne tête et le pelage clair d’un golden retriever. Elle vit chez Béatrice Masson, la fleuriste de Chamouilley, qui est sa famille d’accueil depuis le printemps dernier et pour encore quelques mois.


En douceur et par le jeu, tous les quinze jours dans les locaux mis gracieusement à disposition par la commune de Bayard-sur-Marne et l’entreprise Saint-Gobain, elle apprend l’obéissance, le calme et la retenue (elle sait déjà ne pas toucher à une succulente croquette déposée devant elle !). Elle est prédestinée à devenir, soit un chien d’assistance pour une personne à mobilité réduite, soit un chien d’éveil pour un enfant avec des problèmes autistiques, soit un chien d’accompagnement en Ehpad.

Affiner le travail

Pour déterminer sa fonction future, Online devra aller au centre Handi’chiens de Vineuil, dans le Val-de-Loire, où des éducateurs professionnels vont étudier son caractère et affiner pendant six mois le travail réalisé par Béatrice Masson. « Nous avons toujours besoin de familles d’accueil qui sont prêtes à se rendre utiles et à s’investir pour une bonne cause », précise Didier Cyrul, délégué de l’association Handi’chiens pour la Haute-Marne, « avant que l’animal aille au centre où les comportementalistes vont adapter les ordres au handicap du futur bénéficiaire. Online va subir tout une batterie de tests, y compris médicaux et, si elle est retenue (40 % des chiens sont déclarés inaptes et confiés à l’adoption), elle sera susceptible d’aller partout, dans les commerces, au restaurant, au cinéma, au théâtre, au bureau. Elle devra accomplir des gestes usuels comme ramasser un papier ou une carte bancaire, apporter le journal, ouvrir une porte. Elle devra aussi aboyer sur commande pour avertir en cas de chute. La personne en situation de handicap effectuera elle aussi un stage pour assimiler en quinze jours ce qui a été enseigné au chien en seize mois ». L’association Handi’chiens reste propriétaire du labrador ou du golden retriever LOF qu’elle a acheté, dont elle assure entièrement l’entretien, pour un coût total de 15 000 € par animal. Elle compte 500 bénévoles dans toute la France dont 350 familles d’accueil et attribue gratuitement 150 chiens en moyenne par an. Elle ne vit que de dons. C’est là qu’intervient l’Amicale des handicapés de la Vallée de la Marne, qui parraine Online et dont la présidente, Arlette Mourot, a remis à Handi’chiens, le 1er avril, un chèque de 500 €. « C’est le résultat d’une loterie que nous avons organisée au mois de mars grâce à des lots offerts par Florence Canon du Mac’Do de Saint-Dizier ». Quand plusieurs actions altruistes sont réunies, le chien, vecteur de solidarité et d’efficacité, valide une nouvelle fois son titre de meilleur ami de l’Homme.