La baisse de fréquentation de la dernière édition du Festival de la photo animalière et de nature et le déficit qu’elle induit justifient le recours au financement participatif.

Touché par une baisse de fréquentation importante lors de sa dernière édition, leFestival de Montier a lancé jeudi 13 décembre une campagne de financement participatif sur Internet. Objectif : récolter 20 000 €.

« Le Festival de Montier a besoin de vous ! » C’est le message d’en-tête que l’on peut lire sur la page du site helloasso.org consacrée au Festival de Montier. L’Afpan, l’association qui l’organise, a décidé de lancer une campagne pour l’aider à se relever de la baisse de fréquentation importante subie au mois de novembre dernier, en raison des blocages liés aux manifestations des Gilets jaunes. « On n’a pas de problème aigu de trésorerie», rassure Régis Fournel, le président du Festival. « Mais on a un déficit de 28 000 € de recette propres. On anticipe dès maintenant de façon à assurer un beau festival l’année prochaine et que l’on puisse maintenir un niveau de qualité indispensable inhérent à sa notoriété. »

Un objectif de 20 000 euros

Helloasso est une plateforme sur Internet qui permet de récolter des fonds. Chacun peut donner le montant qu’il désire même si des sommes prédéfinies sont déjà indiqués sur la page de la campagne, de 25 à 500 € (déductibles à 66 % des impôts jusqu’à un certain seuil), avec un petit avantage en échange du don comme un passe deux jours gratuit ou des entrées à tarif réduit. L’association s’est fixée pour objectif de récolter 20 000 € d’ici le 15 février. L’Afpan pourra tout de même récolter les fonds donnés par les internautes même si le but n’est pas atteint à la fin de cette période. Hier, un jour et demi, à peine, après le lancement de la campgne, la page affichait déjà un gain de plus de 2 400 € par 49 donateurs. « Avec 20 000 €, cela nous permettrait de retomber sur nos pieds », espère Régis Fournel.
C’est pendant le Festival que l’idée a germé. « On a pris cette décision parce qu’on a été sollicités par de nombreux festivaliers et exposants qui nous ont dit qu’ils seraient prêts à nous aider. Cela nous permettrait de redémarrer le Festival avec de beaux projets. Parce que les beaux projets, ça a un coût. Et puis le problème, c’est que le Festival a une base de frais fixes assez importante avec les salaires, la sécurité, le chapiteau. »
Les organisateurs du festival espère évidemment que la campagne sera couronnée de succès. Réponse dans 62 jours.

Fr. T.

Plus de la moitié des fonds déjà récoltés

Plus de la moitié des fonds ont déjà été récoltés. Il restait encore 37 jours le 10 janvier avant la fin du compte à rebours. Le Festival de Montier a vu sa fréquentation fortement baisser lors de sa dernière édition, principalement en raison des blocages qui touchaient le pays fin novembre. Résultat : une diminution de près de 12 % des recettes liés aux entrées. Des recettes qui financent en grande partie l’événement.
A ce jour, près de 11 501 € ont été collectés, grâce à 181 donateurs, soit 57 % de la somme visée et des dons ont également été faits par voie directe sans passer par le site Internet. Il reste encore 37 jours pour y parvenir.

 

Total
3
Partages