La chouette effraie, un bel animal qui sort essentiellement la nuit. Photo Krause, Johansen

Dans le cadre des Balades vertes de Nature Haute-Marne, une sortie est organisée, le 9 juin au soir, à Condes, pour découvrir la vie des chouettes.

C’est un animal finalement relativement méconnu. Pourtant, la chouette effraie et la hulotte sont bien présentes en Haute-Marne, comme le confirme Joël Clément. Connaisseur, membre de Nature Haute-Marne, il animera la sortie prévue à l’occasion de la nuit de la chouette, samedi 9 juin. «Lorsqu’on fixe les dates des balades, en novembre, on ne sait jamais si cela tombera bien ou non», explique-t-il. Car la nature peut être en avance ou en retard. Mais cette année, cela devrait bien tomber. «À cette période, elles nourrissent leurs petits, donc cela se présente plutôt bien», reprend l’interlocuteur qui peut les observer (discrètement) à loisir car un couple niche dans son grenier.
Comme pour toutes les sorties où il s’agit d’observer des animaux, Joël Clément se veut prudent : «On explique le milieu dans lequel ils vivent, on essaie de les voir, mais il n’y a jamais de garantie», alerte-t-il. Pour autant, il s’engage à donner toutes les informations nécessaires pour savoir comment et où les voir.

Bons niveaux de population
La hulotte est, elle aussi, présente en Haute-Marne.

Samedi prochain, à Condes, les participants à la visite devraient pouvoir observer la chouette effraie. La dame blanche prospère en Haute-Marne. Aimant particulièrement s’installer dans les clochers, elle apprécie également granges ou greniers. «Dans nos campagnes, il y a largement de quoi», souligne au passage Joël Clément.
Si l’on met de côté les craintes qu’a longtemps suscité la chouette et notamment l’effraie dont le cri strident peut vous figer net, «c’est un animal plutôt sympathique car il ne cause de tort à personne». Dans l’imaginaire collectif, la chouette est aussi réputée comme portant bonheur.
Si les populations ont eu tendance à décliner quelque peu, elles se portent globalement bien en Haute-Marne. Les ennemis de la chouette sont les hivers très rudes où celles-ci peinent à trouver leur nourriture, les pesticides qui compliquent leurs recherches de gros insectes ou petits mammifères et surtout les chocs avec les véhicules.

Une passion

«Elles aiment chasser en bord de routes, surtout après le fauchage, car elles peuvent trouver de grosses sauterelles ou des souris. Elles évitent les phares mais parfois, elles sont touchées par les voitures ou les cabines des camions», regrette Joël Clément. Ce dernier a créé les balades vertes de Nature Haute-Marne il y a une vingtaine d’années. «Je partais du principe que lorsqu’on est passionné, on peut transmettre sa passion à d’autres», résume-t-il. Cette année, Joël Clément conduit six balades aux thématiques variées. Mais celle de la chouette lui tient particulièrement à cœur.

S. C.

Rendez-vous le 9 juin, à 21 h, à Condes, devant l’église. Réservations obligatoires au 06.38.11.80.20.

Total
88
Partages