Les photos du jeune homme sont très appréciées.

Benjamin Pawlica réunit les passionnés dans un groupe Facebook intitulé “Passion Haute-Marne sauvage”. Le but : partager des photos, des vidéos et des informations. Un groupe qui cartonne surtout grâce à son créateur. Sa dernière vidéo dépasse les 80 000 vues.


La Haute-Marne, ce n’est pas la toundra, la banquise ou les tropiques… Il n’y a pas d’océan ou de montagne mais elle est quand même magnifique. Voilà le message que souhaite faire passer Benjamin Pawlica, un amoureux du département. Passionné par la nature et ses êtres vivants, il passe beaucoup de son temps libre à faire des photos et des vidéos.

Photo Benjamin Pawlica

«En moyenne, je fais deux à trois heures de clichés par jour. Cette année, j’en suis environ à 1 200 !», explique le jeune homme. Il faut dire que c’est un grand patient, il peut passer des heures en forêt pour un seul cliché. Souvent, il se camoufle même pour ne pas déranger les animaux. C’est donc tout naturellement qu’il s’est mis à monter des films. Depuis l’année dernière, il les partage avec un succès retentissant. Sa première vidéo a été vue plus de 100 000 fois en trois jours à l’été 2016. Depuis, à travers sa page “Haute marne sauvage”, il partage encore de nombreuses photos et vidéos, toujours avec un bon accueil.

Un groupe international
Photo Benjamin Pawlica

«En constatant que beaucoup d’internautes m’envoyaient leurs propres clichés, j’ai décidé de créer le groupe “Passion Haute-Marne sauvage” justement dans le but de partager. Là encore, le succès est vite au rendez-vous. Les Haut-Marnais partagent, échangent…» «Ça va même plus loin que ça. Ça touche une trentaine de pays, des habitants de grandes villes de France… Il n’y a pas seulement des personnes du département !» Ces derniers ne représentent que 50 % du public touché, parmi lesquels de nombreux nostalgiques qui habitaient ici. Les autres ne connaissent pas du tout le coin. Résultat : Benjamin reçoit de nombreux messages, parfois même en anglais, lui demandant des informations sur la Haute-Marne. «On me demande ce qu’il y a à faire ici, s’il existe des logements insolites…» Le jeune homme prend le temps de répondre à tout le monde. «Le but était de partager du contenu mais, sans le vouloir, le groupe est devenu un moyen de promouvoir le département», s’étonne Benjamin.
D’autres l’ont bien compris et n’ont pas hésité à faire appel au service de ce jeune entrepreneur qui, par ailleurs, possède sa propre entreprise intitulée “Pawlica design”. Grâce à ce groupe et surtout à la qualité de ses vidéos, il en réalise quelques autres à titre professionnel : vidéo interne pour les Forges de Bologne, pour les industries du Nogentech (avec la CCI), pour le Lake parc de la Liez…

Photo Benjamin Pawlica

En ce moment, il est même en train de faire une vidéo et un site Internet d’un futur guide de pêche, Masse Fishing. Les projets ne s’arrêtent pas là pour Benjamin. Côté personnel, il a encore de nombreuses envies concernant la nature : filmer des abeilles, des escargots, des recherches traditionnelles de truffes… D’ailleurs, on l’invite régulièrement à venir prendre des photos ou des vidéos. Faute de temps, il ne peut pas aller partout mais il adore ces échanges. Prochainement, il va même se mettre à la photo infrarouge. Une chose est sûre : il aime son territoire. «Beaucoup de jeunes le dénigrent, c’est dommage. On peut être citadin et ne pas aimer la nature mais on n’a pas le droit de dire que la nature haut-marnaise est moche ! Ça m’étonne que les gens ne se rendent pas compte de sa beauté. Ça vaut le coup de s’y intéresser !»

Laura Spaeter