Abondante collecte au bénéfice de la SPA de Saint-Dizier

Les futurs commerciaux ont démontré leur efficacité.

Comme chaque année, dans le cadre de leur formation professionnelle et dans le but de réaliser une action solidaire, des lycéens de baccalauréat professionnel commerce du lycée professionnel Emile-Baudot, encadrés par leurs professeurs de commerce Mmes Granados, Plançon et M. Mehdi, ont organisé des collectes de produits pour animaux au profit de l’association SPA Nos Amies les bêtes qui gère le refuge de Saint-Dizier.

Lire la suite

Concours au club canin Champ-Chevalier de Roches – Chamouilley demain dimanche

Dimanche 23 avril, le club canin Champ-Chevalier Roches – Chamouilley organise sur son terrain à Roches-sur-Marne, le championnat territorial d’agility sous le patronage de la Canine territoriale Champagne-Ardenne.
Il se déroulera en deux épreuves arbitrées par le juge Patrick Gar­çon : une épreuve d’agility avec zones de contact (passerelle, balançoire…) et une épreuve dite “jumping” sans zones de contact.

Lire la suite

Une kermesse pour Félin orphelin 52 organisée à Villegusien-le-Lac

Une petite association, Félin orphelin 52, vient de voir le jour afin d’aider les animaux abandonnés et/ou maltraités en les recueillant, les soignant, leur trouvant des foyers d’adoption. Elle accueille aussi ponctuellement des chiens en cas d’urgence.
Cette jeune association agit grâce aux adhésions et aux dons. Des petits protégés sont actuellement en attente de famille. De très grosses factures de vétérinaire sont en cours (1 500 €). Une collecte aura lieu samedi 22 avril, à l’Intermarché de Longeau-Percey. Une kermesse est également mise en place afin d’éponger un peu la facture et de continuer le combat de la cause animale.

Lire la suite

Montiers-sur-Saulx Ecurey : trois nouveaux occupants

Il y a quelques semaines, des chevaux ardennais ont intégré un bâtiment sur le site d’Ecurey, Pôle d’avenir. Adrien Hermann, d’Horville-en-Ornais, veut valoriser le cheval de trait ardennais souvent oublié, en participant à des manifestations, Fête des moussons, mariages… Actuellement, sur le site d’Ecurey, trois représentants de cette race sont hébergés, leur travail est de «préparer le sol pour laisser place à du maraîchage».

Le club canin de Chaumont-Choignes prépare son sélectif Grand-Est

Un tableau d’honneur qui reflète la bonne tenue du club dans les différentes compétitions.

Le 11 mars, le club Canin de Chaumont Choignes tenait son assemblée générale. Devant une salle fournie, Cindy Schmitt, présidente de l’association, a dressé un bilan positif de l’année écoulée avec la nomination d’une nouvelle monitrice fraîchement diplômée, Angélique Figard qui a obtenu son monitorat le 5 mars, près de Rouen, et prend la responsabilité de la section “Obéissance” ce qui porte à douze le nombre de moniteurs pour l’année 2017.

Lire la suite

Ils travaillent avec les animaux (5) : Une méthode positive basée sur la confiance

Educateur canin, à la tête de son auto-entreprise Allo Dog, Laëtitia Boulanger pratique une méthode permettant au maître et à son chien de résoudre ensemble les problèmes de comportement.

JHM : Vous avez changé de voie professionnelle pour monter votre société et travailler au contact des animaux. Quel a été le déclic ?
Laetitia Boulanger : J’ai suivi une formation et c’est en voyant qu’il y avait autant de maîtres dans la galère et autant de chiens qui en souffraient que j’ai décidé de ne pas garder pour moi ces solutions, respectueuses, que l’on m’avait enseignées.

Lire la suite

Ils travaillent avec les animaux (4) : Eric Graja, fauconnier

Eric Graja, ici avec Henna, une buse de Harris très sociable.

Installé en tant que fauconnier, à Montsaon, en Haute-Marne, Eric Graja parle avec passion de son travail avec les rapaces.

Il n’est officiellement installé que depuis l’année dernière. Mais sa passion pour les oiseaux, les rapaces notamment, il la nourrit depuis l’enfance. «Quand j’avais 10 ans, je récupérais les oiseaux blessés ou tombés du nid», se souvient-il en souriant. Après avoir passé ses agréments, il s’est lancé. «Il y avait un gros travail avant car il faut se préparer et former les oiseaux», précise-t-il.

Lire la suite

Ils travaillent avec les animaux (3) : Ils veillent sur le quartier

Chaque jour, un militaire et un chien sont de service pour appuyer l’élément d’intervention qui assure la sécurité des installations du 61e régiment d’artillerie.

Bergers belges malinois ou allemands, sept chiens constituent l’élément cynotechnique de détection (ex-peloton canin) du 61e régiment d’artillerie de Chaumont-Semoutiers. La mission de ces animaux et de ceux qui sont qualifiés de “maîtres de chien” : «La protection et la défense des installations du régiment», explique le maréchal des logis Guillaume, chef de l’ECD. Chaque jour, une des six équipes – le maître et l’animal, le second n’appartenant pas au premier mais à l’armée de terre – appuie ainsi l’élément d’intervention qui patrouille dans le vaste quartier d’Aboville.

Lire la suite